Rechercher
  • Doris Delessard

Stérilet bon ou mauvais ? Le point de vue énergétique



Je ne vais pas vous parler de l’aspect pratique ou non du stérilet et encore moins de l’aspect scientifique des options cuivre ou plastique.

Je vais partager avec vous ce qui est ressorti de la lecture énergétique de plusieurs personnes portant des stérilets.

En effet, dans mon travail de lecture d’aura et rééquilibrage énergétique du corps je reçois parfois des informations sur la personne et ce qui lui est conseiller de changer.

A plusieurs reprises des messages sont descendus sous formes de visions ou de savoir et on me disait de dire à la personne que le stérilet n’était pas bon et avait un effet néfaste sur la personne, créant un déséquilibre énergétique au niveau du sacral ( donc utérus, ovaires, système reproductif et sexuel etc. ) et global.

Dans tous les cas, les clientes n’avaient pas révélé porter un stérilet, c’est celui-ci qui apparaissait très clairement comme un blocage dans le corps de la cliente.

Je n’ai jamais reçu jusqu’à ce jour de raison pour expliquer le pourquoi et comment mais il m’a semblé logique qu’insérer un corps étranger dans le corps pour modifier et contrôler une partie du système hormonal, allait à l’encontre d’un système naturel parfaitement orchestré.

Pour celles d’entre vous qui souffrent de règles douloureuses ou abondantes, n’oubliez pas que votre corps essayent de vous parler à travers la douleur. C’est le seul moyen que celui-ci connait pour attirer votre attention. Chaque douleur, chaque petit bobo est une invitation à la communication et a mieux vous connaître. C’est une opportunité pour apprendre et grandir et évoluer.

Votre corps vous montre que quelque chose n’est pas encore réglé ou compris aussi bien émotionnellement, énergétiquement et physiquement. Lorsque vous aurez trouver l’origine de vos maux, vos règles se réguleront « miraculeusement ».

Quant à la contraception…. Je vous invite à compter vos cycles, portez des préservatifs dans les phases d’ovulations et jusqu’à 4 jours après, pratiquer l’abstinence s’il le faut pour quelques jours, demander à votre partenaire de faire attention et se retirer avant etc.


0 vue